Foot international

Jean Michaël Seri en colère contre Nice, son ancien club

Le milieu de terrain international ivoirien est parti de Nice l’été dernier. Mais entre Jean Michaël Seri et son ancien club, le feu couve.

« Monsieur Seri estime que Nice s’est rendu coupable à son encontre d’une manipulation visant à (grossièrement) sous-évaluer le montant de son transfert et ainsi faire une substantielle économie de la « prime sur transfert » », relate les avocats de Jean Michaël Seri dans un communiqué rapporté par L’Equipe.

Acheté à l’Ogc Nice officiellement à 25 millions € (16,3 milliards de FCFA), l’Ivoirien n’aura en réalité coûté que 11,2 millions d’€ (7,3 milliards de FCFA) à Fulham. Car ce n’est pas Seri que visaient les Anglais, mais un autre joueur. Comme l’explique Julien Fournier, directeur général de Nice au quotidien sportif français.

« Il faut savoir qu’il (Jean Michaël Seri, NDLR) n’a eu aucune offre l’été dernier. Fulham était en premier intéressé par Le Marchand, dès le mois de janvier. […] C’est moi qui leur ai soufflé le nom de Seri, car ils cherchaient un milieu de terrain. De plus, le jour de la signature de son contrat, Seri était au courant du montant du transfert et de celui de la prime. En plus, alors qu’on devait la lui payer sur quatre ans, on la lui a réglée en une seule fois, à sa demande. Tout ça est tellement grossier… ».

Il revient maintenant à la Commission paritaire d’appel de la Fédération française de football de se pencher sur cette affaire. Après, elle pourrait être porter devant les juridictions étatiques.

Contact rédaction & publicité : info@urbanpress.ci